Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

25 mai 2011 :

Ce soir je dois faire ma première injection de Decapeptyl, la fameuse hormone de blocage qui va me mettre sous ménopause artificielle, histoire de pouvoir contrôler mon cycle du début à la fin.

Si tout se passe comme prévu, on commencera à me stimuler en douceur avec le Menopur en injection simultanée à partir du 4 juin, soit d'ici une dizaine de jours.

Je me raisonne, avec mon optimisme habituel : 10 jours sous ménopause artificielle, pas de quoi fouetter un chat, ça devrait aller quand même!

Déstresse le chat, on a dit qu'il n'y avait pas de quoi te fouetter!

Déstresse le chat, on a dit qu'il n'y avait pas de quoi te fouetter!

Je consulte mon grand ami Internet pour trouver un cabinet d'infirmières dans ma ville, qui pourrait se déplacer à domicile.

Idéalement, des injections à 20h ça me va bien : ça me laisse le temps de rentrer après le boulot sans courir et puis c'est l'heure à laquelle je faisais mes injections de Puregon.

20h, c'est un bon repère pour moi.

Qui s'y frotte s'y pique

Je trouve un cabinet d'infirmières et passe un coup de fil.

J'explique brièvement pourquoi j'appelle, et la dame qui me répond me dit :

"Bien sûr nous pouvons vous suivre pendant tout votre protocole. Par contre, par principe, nous ne nous déplaçons pas à domicile quand la patiente est en état de venir : nous savons comme ce genre de parcours peut occasionner un isolement, et nous préférons que ce soit vous qui vous déplaciez. Ça vous fera voir du monde comme ça! A ce soir!"

Euh. Comment t'expliquer, infirmière, que j'ai vu plus de monde en un an et demi que toi dans toute ta vie?

Comment t'expliquer que j'en ai plein le cul de le bouger justement, à droite, à gauche?

Que je ne fais QUE CA de mon temps libre et que j'espérais pouvoir souffler un peu?

Mais non, encore une fois, je dois me soumettre aux exigences diverses et variées, encore une fois c'est ça ou merde.

Mais bon. Je vais obtempérer, l'essentiel étant de pouvoir enfin commencer ce crétin de protocole FIV.

A cet instant, la Culpabilité qui ne m'a pas quitté et ne semble pas comprendre le message d'ailleurs, m'entoure tendrement les épaules de son bras et me souffle suavement dans l'oreille "Bien fait."

Pffff.

Qui s'y frotte s'y pique

20h, je suis ponctuelle pour mon rendez-vous.

J'ai apporté plusieurs boites d'avance, ça m'évitera de tout transporter à chaque fois et donc de risquer d'oublier. Enfin, oublier j'y crois pas vraiment vu que je ne pense qu'à ça en non stop, disons que je me méfie de mon inconscient et de ses actes manqués, sait on jamais.

L'infirmière qui me reçoit est gentille et affable. Et mon dieu, super bavarde.

Pendant que je m'installe, elle me demande un petit résumé de mon parcours.

Ouais, encore. Vous aussi ça commence à vous gaver?

Cela dit, à force mon style s'affine et devient plus télégraphique : arrêt de pilule en 2009, essais non productifs, examens, opérations, 3 IAC foirées.

On peut y aller maintenant?

Qui s'y frotte s'y pique

Pendant qu'elle prépare l'injection, l'infirmière commente ce que je lui ai raconté et jacasse à n'en plus finir.

J'ai ma journée de boulot dans les pattes, mes mésaventures de la veille qui résonnent encore dans ma tête, qu'elle pique et qu'on n'en parle plus bordel!

Enfin jusqu'à demain quoi.

Voilà, ça y'est, l'aiguille est sous ma peau, on a piqué au ventre histoire de ne pas changer les bonnes vieilles habitudes, et l'infirmière est vraiment sympa, elle injecte le produit en douceur.

Je trouve que ça fait mal, et elle compatis. Elle est bavarde, mais vraiment super gentille.

C'est fini, je peux partir.

En temps normal il me faut 10 min pour parcourir mon trajet jusqu'à la maison, ce soir là j'ai tellement mal que je mets le double de temps.

Autant dire que je ne suis pas motivée pour recommencer dans 24h.

J'ose espérer que c'est juste le temps que mon corps s'habitue et qu'apres ça roulera tout seul.

L'Auto-Persuasion se marre et me tapote l'épaule, tout en me soutenant pour avancer.

Mais oui, me dit elle, mais oui...

Qui s'y frotte s'y pique

Published by Mme Lambda

commentaires

Les dessous de la PMA

"La Procréation Médicalement Assistée sous son vrai jour. Ma vie avant, pendant et après." -Mme Lambda.

À propos
Mme Lambda et son histoire pas banale!

Ville
PMAville

Hébergé par Overblog