Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Septembre à décembre 2009 :

Spetembre, ça y'est c'est la rentrée. Cette histoire de fausse couche précoce, alors que les tests urinaires et sanguins sont négatifs, me turlupine.

Je la tourne et la retourne dans ma tête, cherchant à comprendre.

Comme je vis depuis peu dans une nouvelle ville, je décide de trouver une gynéco plus près de chez moi, plus pratique pour le jour où je serais enceinte.

Le jour du rendez-vous, je lui raconte que je suis en essais depuis peu, et ce qui m'est arrivé au mois d'août et que je ne comprends pas.

La réponse, dite sur un ton sec, me laisse un peu sur le carreau : "Arrêtez de vous faire des films. Il n'y a eu aucune fausse couche, simplement vous êtes tellement focalisée là dessus que vous vous êtes créé des symptômes. Arrêtez donc d'y penser, et revenez me voir quand vous serez VRAIMENT enceinte. Ca vous fera 55 euros s'il vous plaît."

Obsession

Ok meuf, voilà ton chèque et salut.

En sortant du cabinet, je reste sciée. Je comprends, je dois être la millième femme qui déboule en disant qu'elle voudrait un bébé, en même temps quand on choisit le métier de gynécologue, je suppose qu'on s'y attend.

Je suis simplement très étonnée de me faire rembarrer de la sorte : je n'ai pas inventé cette histoire de fausse couche précoce, j'ai simplement rapporté les propos du médecin vu cet été, sachant que moi-même j'avais du mal a comprendre comment les tests ne révélaient pas une trace même infime de l'hormone grossesse.

Au final, je décide de lâcher l'affaire et de zapper cette histoire, j'ai d'autres chats à fouetter.

Obsession

Octobre, novembre, décembre, les mois s'enchainent, les décéptions aussi. Toujours pas de bébé à l'horizon.

Je surfe sur la toile, me renseigne, discute, croise les doigts pour d'autres en attente et me réjouis pour celles qui y arrivent. A force de lire les témoignages divers, je me rends compte que beaucoup de filles passent par la voie médicale pour tomber enceintes, et je remercie le Ciel d'avoir des cycles réguliers : nous au moins, on est à l'abris, ouf!!

Obsession

Je suis devenue incollable sur comment calculer les jours productifs, comment repérer la tronche de la glaire favorable et combien de temps il faut garder les pieds au mur.

Alors je me suis mise à compter, moi qui déteste les chiffres, à scruter mon fond de culotte jusqu'à l'auto - hypnose et au dessus de mon lit apparaissent des ombres en forme de pied.

Insidieusement, à pas de loup, l'Obsession entrait dans ma vie, grignotant chaque jour un peu plus mon insouciance, et sa main perfide s'abaissait sur mon cerveau.

Mais ça je ne le sens pas, je ne le vois pas, toute occupée que je suis à me demander si c'est pour ce mois ci, si enfin un petit bébé va se nicher au creux de mon ventre.

Obsession

Published by Mme Lambda

commentaires

lili 05/08/2012 12:51

Obcession... c'est bien le bon mot... qu'on pourrait coupler avec "parano"
mais comment faire autrement quand on attend quelque chose aussi intensément?

Amy-San 05/08/2012 12:43

Obsession, limite se nom serait trop joli. Mais oui, c'est bien elle...

Les dessous de la PMA

"La Procréation Médicalement Assistée sous son vrai jour. Ma vie avant, pendant et après." -Mme Lambda.

À propos
Mme Lambda et son histoire pas banale!

Ville
PMAville

Hébergé par Overblog