Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mars 2011 :

Au 29ème jour du cycle en cours, mes règles débarquent. Normal.

Hein de quoi, qui a dit que ça pouvait marcher sous la couette? Au premier jour de mon 26ème cycle, permettez que je me marre hein, juste un peu quoi.

et avec le sourire, évidemment.

et avec le sourire, évidemment.

J'appelle ma gynéco qui me prépare sa sempiternelle ordonnance et qui me dit que cette fois ci elle ajoute un mot pour le centre PMA de mon choix, au cas où ca ne marcherait pas.

Tiens donc même ma Super Gynéco commence à se préparer un filet de sécurité?

Enfin bon, c'est pas un mal cela dit : vu que les rendez-vous peuvent être longs a obtenir, vaut effectivement mieux appeler et caler une date maintenant, quitte à décommander, sait-on jamais!

Après être passée au cabinet, je me penche sur les centres PMA.

Y'en a pas mal en fait sur Paris et sa région, et mon choix doit être judicieux : pas trop loin, facile à rejoindre en cas de convocation de dernière minute, et si possible avec un taux de réussite sympa.

Évidemment, il y a mon hôpital de secteur, assez réputé pour la PMA entre autres.

Rappelez vous, c'est dans cet hôpital que je me suis présentée aux urgences gynécologiques lors de ma salpingite... vous comprendrez que je suis moyennement emballée à l'idée d'y faire une FIV.

Mais ce serait effectivement le plus près de chez moi.

mouais bof

mouais bof

J'appelle quelques centres.

Les délais sont effectivement très long, on me parle de septembre et ça me paraît une éternité.

Deux centres exigent un certificat de mariage, alors qu'ailleurs ce n'est pas obligatoire, vivre ensemble depuis plus de 2 ans suffit. Une telle rigidité ne m'encourage pas, et je les écarte d'office.

Un centre ne répond pas, mais bon il est loin de chez moi.

Il me reste mon hôpital de secteur, encore et toujours. Les retours sur la PMA sont très bons, alors je décide d'appeler. Pour voir.

Allôôô?

Allôôô?

Bien sûr, je n'appelle pas au bon moment. Un répondeur a la gentillesse de m'indiquer le créneau d'appel, et il est clairement restreint : c'est le matin ou merde.

Ben ce sera merde, il est 15h là.

Je contacte d'autres centres qui n'hésitent pas à me renvoyer vers mon hôpital de secteur, encore lui dis donc.

Le lendemain matin donc, je réessaie et après de nombreuses tentatives enfin on me répond.

Et supraïse intersidérale, on me propose un rendez-vous pour le 21 mars, de la même année oui oui, tout à fait, soit dans deux semaines!! Incroyable!

Je calcule vite fait que ça tombe le jour de l'insémination si tout se passe comme prévu, mais c'est pas grave : l'insémination se fait le matin et on me propose un rendez-vous en plein après midi. Go, je prends.

Suis-je une Légende?

3ème jour de mon 26ème cycle je recommence les piqûres de Puregon, encore à 75 unités.

Avec toutes ces hormones que je m'injecte je commence sérieusement à prendre du poids, mais tant pis il faut ce qu'il faut.

J'enchaîne encore une fois prises de sang, échographies de contrôle, piqûre d'Ovitrelle pour déclencher enfin mon ovulation, arrêt total des câlins ce qui est particulièrement ballot quand on sait que l'ovulation peut faire monter la libido en flèche, et que c'est évidemment mon cas sinon ça fait pas rire hein.

Frustration suprême!

Frustration suprême!

Le 18 mars 2011, je reçois un coup de fil de mon centre PMA : le rendez-vous est reporté au 28 mars, sans explications bien sûr.

Bien entendu je n'ai pas le choix, c'est comme ça et c'est tout. Ben ouais c'est pas comme si je travaillais, avec un employeur à prévenir suffisamment à l'avance, etc.

Heureusement que ma chef est compréhensive, j'en remercie le Ciel et je pense à toutes les autres qui auraient galéré avec leur patron à elles.

Merci!

Merci!

Un décalage d'une semaine, bon ça va, je ne suis pas dans l'urgence.

En attendant mon insémination se fait bien le jour prévu, le 21 mars donc, jour du Printemps et j'y vois un bon signe.

Encore une fois y'a plus qu'à attendre. Dans une semaine j'ai mon premier rendez-vous pour parler FIV, dans deux semaines je saurais si j'annule tout ou si je continue.

Bon statistiquement parlant, on commence les choses sérieuses, c'est pas A CE MOMENT que je suis sensée tomber enceinte selon les légendes urbaines?

Published by Mme Lambda

commentaires

Mélusine 28/03/2013 20:40

Bonsoir !! ;-)

C'est dingue ces délais. Bon, je parle pas de ton centre de proximité mais de tous els autres que tu as contactés.
Ici, j'ai de la chance. Tout est assez facile en terme de délais. Pour les horaires, c'est une autre affaire. Et puis on doit aller au rythme de nos ovaires et là encore, ça peut réserver des surprises, ça oblige à jongler. D'autant que nous devons compter 1h15 à 1h30 de trajet pour rejoindre le centre... Ce sont les joies de la vie en milieu rural/semi-rural !

Je suis surprise de voir que vous pouvez viser assez facilement le jour de l'insémination ! Ici, premier protocole : 17ème jour, second protocole : 14ème jour, troisième protocole : 11ème jour !! Les dosages sont ajustés en fonction de ma réponse au cycle précédent...

Les dessous de la PMA

"La Procréation Médicalement Assistée sous son vrai jour. Ma vie avant, pendant et après." -Mme Lambda.

À propos
Mme Lambda et son histoire pas banale!

Ville
PMAville

Hébergé par Overblog