Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Décembre 2010, encore :

Bien entendu ma vie ne s'est pas arrêtée, de même que la Terre n'a pas arrêté de tourner non plus.

Un test négatif, un de plus finalement, ça reste d'une banalité affligeante.

Alors le lendemain, le vendredi, il a fallu se lever quand même, se doucher, se maquiller, partir au boulot. Annoncer à ma chef que ce n'est pas pour cette fois et affronter ce regard compatissant à la fois réconfortant et insupportable.

Vous savez, celui avec la tête penchée sur le côté et tout. Celui-là même qui donne grave envie de pleurer.

Le jour d'après

La journée passe, c'est difficile. Mes règles me font un mal de chien, comme pour me punir de ce fol espoir qui m'a étreint le coeur hier pendant mon élan d'intuition à la con.

L'intuition féminine... parlons en tiens.

J'etais tellement sûre que ça avait marché, je le sentais, que s'est il passé alors dans mes trippes? Est ce qu'à un moment donné le désespoir prend tellement le pas sur le reste que tout s'envole jusqu'à notre célèbre 6 ème sens? Est ce qu'on a tellement envie d'y croire qu'on s'invente du pressentiment?

Je suis perdue, si même mon intuition s'est fait la malle ben on n'est pas sortis de l'auberge tiens.

La réception est coupée!

La réception est coupée!

Bon en attendant c'est pas tout ça mais je dois prévenir ma gynéco aussi que c'est raté pour cette fois.

Au téléphone je suis un peu édifiée, elle veut quand même une prise de sang à J14, ce qui veut dire demain... C'est une baffe supplémentaire pour moi. Je ne comprends pas bien pourquoi, mais elle dit qu'il faut la faire quand même.

Et comme une mauvaise nouvelle ne vient jamais seule, avec les fêtes, les congés de ma gynéco, tout ça, elle m'annonce que la prochaine tentative ne se fera pas au prochain cycle mais au suivant, soit donc en février.

Le peu de monde qui restait autour de moi achève de s'écrouler.

Boum!

Boum!

Nous sommes le 17 décembre 2010, j'ai 30 ans et un jour, Noël approche, mon IAC est un échec, je n'ai pas du tout le coeur aux fêtes de fin d'année.

Vivement qu'elles passent celles là avec leur bon esprit à la noix, moi j'ai envie d'être gentille avec personne.

Je remonte dans mon bureau une fois mon coup de fil passé et je croise ma chef qui me sourit, l'air radieux.

Ah oui c'est vrai.

Pfffff.

Le jour d'après

Published by Mme Lambda

commentaires

lutinelle 22/02/2013 16:25

ail le regard... mais comment ne pas le donner... j'ai toujours peur de faire mal quand je veux juste aider...

Bounty Caramel 21/02/2013 11:13

Voila exactement pourquoi ca me saoule que mon boss ait deviné (m'ait grillé) l'objet des mes absences et retards répétés. Non non, pas la pitié. C'est déjà dur à gérer seule, mais quand en plus les autres s'y mettent... Bises

Mylène 21/02/2013 03:27

Aaaaahhh ce fameux regard compatissant.... qui donne envie d'arracher les yeux de son propriétaire!!!!! ^^

Kamikabuki 20/02/2013 21:31

Ma Chère Madame Lambda,
Comme d'habitude, c'est un plaisir de te lire: vivacité, humour, sensibilité.
En somme, une petite part de toi même.

Mélisandre 20/02/2013 17:01

Oh oui, le regard compatissant... Je m'y attends à celui-là... Pas trop envie de l'expérimenter.

Mme Lambda 20/02/2013 17:06

Oui il faut se préparer, il est difficile celui-là.

Les dessous de la PMA

"La Procréation Médicalement Assistée sous son vrai jour. Ma vie avant, pendant et après." -Mme Lambda.

À propos
Mme Lambda et son histoire pas banale!

Ville
PMAville

Hébergé par Overblog