Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

24 mai 2011, 9h:

Nous voici au jour de notre second rendez-vous avec le Dr Té.

J'ai refait tous les examens demandés, Mr Lambda a donné de sa personne dans la joie et la bonne humeur que vous avez pu lire dans son article... nous voici au point.

Devrais je dire à point?

Encore très marqués par notre précédent entretien, on est un peu dans nos petits souliers

Dans le bain

Le Dr Té nous reçoit dans le même bureau que la dernière fois. Il est affable et la première chose qu'il demande à mon mari est la suivante, sur un ton badin :

"Avez vous maigri depuis notre entrevue? Vous avez réfléchi pour le by-pass?".

Voilà qui ne me met pas de la meilleure humeur qui soit, j'en ai un peu marre de cette brutalité.

Justement ça tombe bien, car il s'adresse à moi maintenant et à ce jour je n'en reviens toujours pas du dialogue qui s'est déroulé dans ce bureau :

"- Alors ça va? Vous n'avez pas été trop secoués apres notre rendez-vous?

-Si. Et c'est la dernière fois que ça se produit."

En répondant, je serre les poings. Je suis ferme et déterminée, c'est à mon tour de regarder le Dr Té droit dans les yeux. A ce jour, je ne m'étais jamais sentie tant d'assurance.

Le médecin se met à gigoter sur sa chaise, pas très à son aise. Il me répond gentiment :

"Oui oui je sais. Mais comprenez bien qu'il faut que l'on sache à qui l'on a affaire avant de se lancer dans un protocole FIV. Mais on va réparer ça, maintenant on va s'occuper de vous aux petits oignons, je vais téléphoner pour vous trouver une place sur la prochaine commission FIV, en juin."

C'est une blague?

C'est une blague?

A ces mots, le Dr Té décroche immédiatement son téléphone et fait du forcing pour que nous soyions de la prochaine FIV.

Ai je bien entendu, bien compris? Je ne m'étais donc pas trompée, cet entretien était un test et nous l'avons passé... avec brio? Notre récompense est donc une FIV immédiate?!

Instantanément je pense à ceux qui auraient pu échouer, s'énerver, se décourager. Devant qui passons nous? Est ce vraiment comme ça que ça se passe?

Je regarde Mr Lambda. Vu sa tête, il n'en revient pas non plus je crois. Nous en restons comme deux ronds de flan.

Dans le bain

Le médecin raccroche satisfait, a priori tout est ok.

Il se met à nous expliquer ce qui nous attend :

D'abord, il nous prévient, le protocole FIV est lourd. Même si j'ovule très bien toute seule, il est important de contrôler mon cycle du début à la fin, grâce à l'injection de différentes hormones.
Nous commencerons par une phase de blocage, une ménopause artificielle afin que rien n'échappe au contrôle des médecins.

Puis viendra l'étape de la stimulation ovarienne, contrôlée de très près.

Nous déclencherons ensuite l'ovulation, et procèderons à une ponction des ovocytes obtenus.

Mr Lambda fera un recueil de sperme, et nos productions seront mises en contact dans une espèce de bain à température idéale pour pouvoir conclure, en gros.

Franchement, moi j'ai pensé à ça direct, pas vous?

Franchement, moi j'ai pensé à ça direct, pas vous?

Ensuite, nous verrons le nombre d'embryons obtenus, et deux jours après la ponction ce sera le transfert. S'il reste des embryons viables, ils seront congelés en vue d'une éventuelle tentative ultérieure.

Après cela, j'aurais des ovules de progesterone à mettre pour que l'embryon s'accroche bien, un genre de colle à bébé en fait.

Et 14 jours après le transfert, j'irais faire une prise de sang pour savoir si je suis enceinte.

Uh! Et les ministres se trouvent débordés?

Uh! Et les ministres se trouvent débordés?

Le Dr Té m'explique ce qu'il me prescrit.

Décapeptyl est l'hormone de blocage, il faudra faire une injection tous les jours pendant 21 jours.

Pendant ce laps de temps nous ferons des prises de sang régulières pour s'assurer que tout se passe comme prévu.

Au 16 ème jour, nous ferons une prise de sang de contrôle et si tout va bien, nous attaquerons la stimulation ovarienne avec Menopur.

Menopur ce sont deux petites fioles à mélanger, il vaut mieux que l'injection soit faite par une infirmière, donc il me fait aussi une ordonnance pour des soins infirmiers.

La stimulation ovarienne, je connais, c'est ce que je faisais avec Puregon, alors je lui demande si c'est la même chose que Menopur.

A sa réponse affirmative, je lui dis que j'ai déjà tout le matos Puregon, que je sais m'en servir, alors pourquoi ne pas l'utiliser?

Le docteur me répond que c'est parce que Ménopur est moins cher que Puregon, tout simplement, qu'il coûte moins cher à la sécu.

Ah bon ça revient moins cher à la sécurité sociale? Avec prescription de soins infirmiers pour être injecté?!

De toute façon, il précise qu'il ne travaille qu'avec ce produit là, qu'il a de très bons résultats avec, et qu'en gros ma FIV sera avec Menopur ou merde.

(Je résume cette fois, le mot "merde" n'ayant jamais été employé).

Ovitrelle reste l'outsider pour déclencher l'ovulation, là aussi je connais.

Dans le bain

Vient ensuite la ponction d'ovocyte.

Le Dr Té me dit qu'il est possible de la faire sous anesthésie locale ou générale.

Bon je sais pas vous, mais moi je suis une chochotte, perso si on pouvait soigner les caries sous anesthésie générale ca m'irait trèèèès bien.

C'est donc cette option que je choisis.

Le Dr Té rigole et me dit que franchement ce n'est pas si douloureux que ça, honnêtement une anesthésie générale pour ça, ça vaut pas tellement le coup. Il me dit :

"Allons, Mme Lambda, rendez-vous compte de ce que ça implique une anesthésie générale!

Ca mobilise du temps, une demie journée complète, des moyens a cause de l'hospitalisation, du personnel... avec l'anesthésie locale, vous ne sentirez rien et vous pourrez rentrer chez vous tout de suite après, les femmes supportent très bien cette intervention, je vous assure!

En plus, il faudrait encore prendre rendez-vous avec un anesthésiste, tout ça, et franchement vu comme ils sont débordés, ça repousserait la tentative FIV, surtout avec les vacances et le centre qui sera fermé, ce serait dommage non? Puis c'est moi qui vous ferai la ponction, ne vous inquiétez pas je serai gentil, ha ha!"

Bon, moi je suis un peu méfiante quand même.

Un mec qui n'a jamais subi ce qu'il me propose en m'assurant que ça ne fait pas mal, j'ai juste envie de dire que mais bienfûûûûr.

Surtout que j'entends très bien sa motivation principale : économie, économie, économie.

La Panique, qui me tient tendrement la main début le début de l'entretien, a sauté sur ses pieds en hurlant "NOoOOOOoOOOOoOOOn! Refuse-refuse-refuse-refuse!!!"

Mais l'argument du décalage de la FIV fait mouche, le Dr Té a su viser juste et son adresse ne l'a pas trompé. Va pour une anesthésie locale.

J'ai la pénible sensation de vendre mon âme au diable, ce faisant, mais je préfère fermer les yeux et ignorer la Panique qui me fait un vrai numéro de cirque en se roulant par terre.

Dans le bain

Nous abordons maintenant la question du nombre d'embryons que nous souhaitons transférer.

On en avait déjà vaguement parlé avec Mr Lambda, et renseignements pris sur internet, on s'etait mis d'accord sur deux, parce que deux embryons implantés augmentent les chances d'avoir au moins un bébé à la clé.

Et si les deux tenaient, ma foi des jumeaux dans l'idée on n'était pas contre.

Mais cette discussion n'avait pas été mûrement réfléchie, nous en avions parlé rapidement ne pensant pas nous trouver si vite devant cette décision à prendre.

Néanmoins, après un bref regard échangé, nous répondons d'une même voix, que nous voulons transférer deux embryons.

Le Dr Té prend une inspiration, et nous regarde attentivement.

Il commence par nous dire que nous ne nous rendons pas compte de ce que cela implique.

Une grossesse gémellaire est risquée, j'encoure de gros risques de santé tels que l'éclampsie, l'embolie pulmonaire et j'en passe. Sans compter que ce sont des grossesses rarement menées à terme, que c'est un vrai danger pour les bébés.

Il voit que nous restons sur notre positon, alors il change d'argument.

Avec une grossesse multiple, je serais suivie de très très près, tous les mois en fait, puis tous les 15 jours après un certain stade, et puis je serais arrêtée tôt, hospitalisée sans arrêt, les bébés iraient certainement en néonat, avons nous la moindre idée de ce que cela coûte à la sécurité sociale?

Allons il vaut mieux être raisonnable et ne transférer qu'un seul embryon, hein d'accord?

Il commence à me gonfler avec la sécu, celui là!!!!

Il commence à me gonfler avec la sécu, celui là!!!!

C'est sur ces mots qu'il clôt notre rendez-vous.

Il ajoute que nous pouvons commencer les traitements dès le lendemain, sans soucis.

J'ai un bon quintal d'ordonnances dans la main et le cerveau complètement retourné.

Mr Lambda et moi sortons de l'hôpital Moisi, main dans la main, et la première chose que l'on se dit, c'est que nous allons prendre l'avis de ma Super Gynéco concernant le nombre d'embryons qu'il est préférable de transférer.

Et enfin, la bonne nouvelle monte au cerveau : dès demain on commence le protocole pour la FIV!!

On espère très fort que ça marchera cette fois ci, et on monte en voiture, direction la pharmacie pour aller chercher tout ce qu'il me faut, le coeur à la fois léger et pétri d'angoisse quant à ce qui m'attend.

Dans le bain

Published by Mme Lambda

commentaires

orchi 10/12/2013 16:22

En effet lui et sa sécu ... oO

Mélusine 05/08/2013 22:50

Coucou !

J'en reviens pas de cette histoire de test. J'hallucine totalement en fait !

Lulu 19/07/2013 11:10

Je n'ai jamais eu d'AG pour mes ponctions, et franchement, c'est plus que supportable !
Faut juste être bien détendue le jour J et respirer calmement (oui, je sais... facile à dire).
Et l'avantage, c'est que tu ne mets pas 3 jours à t'en remettre. Ton Docteur Té a donc raison !
Courage.

Les dessous de la PMA

"La Procréation Médicalement Assistée sous son vrai jour. Ma vie avant, pendant et après." -Mme Lambda.

À propos
Mme Lambda et son histoire pas banale!

Ville
PMAville

Hébergé par Overblog