Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

26 janvier 2012

SA : 33

SG : 31

SNUFE : Ne parlons pas des choses qui fâchent, hein!!

 

Voilà, 33 SA aujourd'hui, une semaine de gagnée! L'idéal serait d'arriver à 35 SA, mais comme on me le rabâche a longueur de temps, tout peut arriver du jour au lendemain. Alors je ne me fais plus d'illusions, deux semaines de plus, je sais que je n'y arriverais pas. Chaque jour passé est donc une vraie victoire.

 

Une histoire de temps

Depuis deux jours, j'ai la chance de me trouver en chambre individuelle. Elle porte le numéro 12, comme l'année de naissance de mes enfants et j'y vois là un signe qui me plaît, sans savoir exactement pourquoi.

Je savoure ma solitude et pour fêter ça, j'ai même pris un abonnement pour avoir la télé. Trop de luxe ne tue pas le luxe!!

Ma chambre est spacieuse et dispose même d'un petit balcon, dont je ne profite pas beaucoup à cause de la neige qui ne cesse de tomber. Mais au moins je peux ouvrir ma fenêtre en grand pour aérer et rafraîchir ma chambre, finie la chaleur infernale!

Et tant pis s'il fait bien gris aujourd'hui, un oiseau chante pas très loin, et je respire enfin de l'air frais.

Une histoire de temps

Monsieur Lambda est passé me voir hier et m'a apporté quelques friandises que je grignote distraitement devant un film. Ca compense un peu les plateaux repas vraiment dégueux qu'on me sert.

L'hôpital Moisi n'est pas un hôpital agréable, loin de là. Pas de cafétaeria, pas de parc où se promener, pas de point presse pour acheter des magazines... le temps est long entre mes quatre murs, et même si j'essaie de m'occuper, j'ai trop de temps pour penser.

Ce matin, j'ai pu évoquer le sujet de la césarienne avec une sage-femme, sans me taper l'habituel discours hystérique qui se résume à "maiiiiiiiiis noooooon Madame Lambda, touuuuuut iraaaa bieeeeeeen!!", avec une voix frisant les ultra-sons.

Celle là m'a plutôt rassurée en fait, même si j'avoue que je n'ai pas hâte d'y être. J'ai entendu assez d'histoires de filles qui vomissaient tripes et boyaux pendant l'intervention pour flipper jusqu'à la fin de mes jours!

Une histoire de temps

Quoiqu'il en soit, si ma situation n'évolue pas, on part sur une césarienne entre le 1er et le 3 février.

D'ici une semaine je serai Maman, et Monsieur Lambda sera Papa, c'est juste incroyable!

Et complètement surréaliste en fait. Même si l'idée me réjouit en elle-même, je n'ai pas hâte de voir naître mes enfants. C'est tellement trop tôt.

J'aime tellement vivre ma grossesse, j'aime tellement sentir mes bébés grandir en moi, communiquer avec nous, les porter, j'ai cette sensation qu'on me vole deux mois de cette béatitude et je ne le vis pas bien du tout.

Cette grossesse sera probablement la seule de ma vie, et je ne peux même pas en profiter jusqu'au bout, je ne peux même pas laisser mes bébés se développer tranquillement, et l'idée de cette extraction à venir, comme disent les médecins, me fait l'effet que l'on va m'arracher mes petits.

Je me sens comme une louve aux abois.

Une histoire de temps

Mais ce n'est pas comme si j'avais le choix, et de toutes façons, j'en ai ma claque de l'hôpital Moisi, de ses sages-femmes et infirmières sous amphètes qui me répètent sans cesse qu'on vit au pays des licornes merveilleuses.

Je croise même quelques célébrités, du personnel qui est passé dans le fameux reportage diffusé sur la première chaine nationale, l'été dernier. Mais elles ne sont pas aussi sympa qu'a la télé. L'une d'entre elles est venue me faire une prise de sang un soir. C'a été toute une histoire, je me suis fait engueuler parce qu'elle ne trouvait pas ma veine et qu'il y avait du sang partout sur mes draps. Au bout d'une demie heure laborieuse, ça s'est fini au dos de ma main, et bordel ça fait super mal!

Une histoire de temps

Mais enfin voilà, je compte les jours. Ceux qui me retiennent ici et qui me séparent de mon accouchement.

Ceux que je gagne, un par un, comme une miséreuse qui compte et recompte ses pièces de monnaie dans l'espoir d'en augmenter le nombre.

Ceux que j'ai passé, prisonnière de ces murs, ceux qui m'attendent après.

En attendant, j'ai réussi à négocier une sortie pour demain, pour honorer mon rendez-vous d'haptonomie.

La zéintude hors du temps qui m'attend chez ma sage-femme m'apparait comme une oasis, loin de tous mes tracas, et dans mes comptes, j'égraine aussi les heures avant d'y aller, comme les perles d'un chapelet.

Une histoire de temps

Published by Mme Lambda

commentaires

Les dessous de la PMA

"La Procréation Médicalement Assistée sous son vrai jour. Ma vie avant, pendant et après." -Mme Lambda.

À propos
Mme Lambda et son histoire pas banale!

Ville
PMAville

Hébergé par Overblog