Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

6 juillet 2011 :

Nous sommes mercredi, et je ne tiens plus en place : c'est ce samedi que je dois faire ma prise de sang pour savoir si je suis enceinte, et le Temps n'a jamais été si long.

Le verdict

Surtout que je n'ai aucun symptôme. Rien de rien de rien, nada, niet, que dalle.

Mes seins sont désespérément normaux, j'ai pas de nausées, juste le traitement de progestérone qui me fatigue beaucoup.

Je n'ai eu aucune indication de foirage non plus, pas de perte de sang, pas de pertes bizarres.

Il ne s'est juste plus rien passé du tout depuis le transfert d'embryons.

Depuis quelques jours, par contre, je suis passée a un stade absolument glamourissime : J'ai des gazs de ouf.

Attention, je ne parle de pas de petits pets discrets, je vous parle carrément du nuage toxique de Fukushima, et impossible de me contrôler, je me sens comme un ballon de baudruche.

A tel point que je commence à craindre le suicide social et à envisager de ne plus sortir de chez moi (après avoir tué mon mari et mon chat par asphyxie, évidemment).

Sur le forum de discussion que je fréquente, une fille me dit que pour elle, tant de gazs soudainement, avait été son seul symptôme de grossesse.

J'ose à peine y croire.

Le verdict

Du coup, l'Obsession et l'Impatience en profitent pour me souffler à l'oreille que j'ai un test de grossesse dans mon tiroir, qui peut donner une réponse a peu près fiable deux jours avant l'arrivée des règles.

Soit demain.

J'essaie de me raisonner.

Avec la progestérone j'ai beaucoup de chance d'avoir un faux positif : ces tests détectent le taux de progestérone dans les urines et vu comme j'en suis gavée, je risque une fausse joie.

Cependant des filles dans mon cas, pour qui ça n'avait pas marché, ont déjà eu des tests négatifs au même stade.

Je me tâte, trépignant de savoir mais paralysée par la peur du faux positif et décide d'aller me coucher sans rien décider.

Le verdict

7 juillet 2011, 4h30 du matin.

Je suis réveillée par quelqu'un qui me tapote le dos avec son doigt.

En reprenant mes esprits, je me rends compte que je suis tournée vers l'intérieur de mon lit, et qu'il n'y a personne derrière moi. Et le chat ronfle comme un bienheureux au pied du lit.

Je trouve ça bizarre, puis me demande ce que je vais faire avec ce test, puis pouf! je me rendors d'un coup.

5h59 du matin, rebelotte.

Quelqu'un me réveille en sursaut, en pointant son doigt en plein milieu de mon dos.

C'est quoi ce bordel??

Mon réveil se met à sonner une minute plus tard, il est temps de me lever.

Je me dirige vers les toilettes, et là je tilte : mon premier pipi, le plus concentré, idéal pour un test.

Tant pis je le fais, j'en peux plus d'attendre.

Je fais un crochet par la salle de bain, et ouvrant mon tiroir, je vois le test que m'a donné mon amie, celle qui vit dans l'Est, quelques mois plus tôt, et je décide de l'utiliser.

Le verdict

Je vais aux toilettes, pisse sur mon test.

J'ai trois minutes à attendre, alors j'attends, le coeur battant, en évitant soigneusement de le regarder.

Qu'est ce que je vais faire s'il est négatif? Et s'il est positif mais que c'est à cause de la progestérone?

S'il est positif, j'irais faire une prise de sang au labo près de mon boulot, là résultat sera sans appel.

S'il est négatif, ben je sais pas on verra.

Les trois minutes sont écoulée, je prends mon test.

Oh.

C'est pas possible. C'est pas possible. C'est pas possible.

Le verdict

Mon coeur a loupé un battement, c'est pas possible!!

Enfin, enfin cette deuxième fucking barre sur le test, enfin je la vois de mes propres yeux! Ce n'est pas une légende urbaine, elle exiiiiiiiiiiiiiiiiiiiste!!!

Les larmes me montent aux yeux.

Je cours réveiller M.Lambda en sautant sur le lit et en lui collant mon test sous le nez.

Il lui faut un peu de temps pour que ça monte au cerveau, et il me regarde, drôlement ému :

"Alors ça a marché, tu es enceinte?"

Je lui rappelle que la progestérone peut donner un faux positif au test urinaire et que je dois faire une prise de sang, seule façon de savoir pour de vrai.

Nous décidons de ne pas nous emballer alors pour ne pas tomber de trop haut.

Je me prépare toute tremblante d'émotion, et pars au travail.

Sur le chemin, j'envoie une photo du test par mms à mon amie, qui est super contente et attend le résultat de pied ferme.

Arrivée près de mon lieu de travail, je fais un détour par le labo.

Je pousse la lourde porte : enfin, on va en avoir le coeur net.

Le verdict

Published by Mme Lambda

commentaires

todropsky 27/12/2013 10:38

vivement la suite!!
j'espere que ca finit bien ton histoire!! mais je n'en doute pas!!
biz

Ruth 24/02/2017 00:06

La suite

amy-san 26/12/2013 21:02

Ohh ma belle. .. Je me souviens tellement de cette journée! !! <3

Les dessous de la PMA

"La Procréation Médicalement Assistée sous son vrai jour. Ma vie avant, pendant et après." -Mme Lambda.

À propos
Mme Lambda et son histoire pas banale!

Ville
PMAville

Hébergé par Overblog